Témoignage : « j’ai préféré Bliss, déjà, parce que c’est non-médicamenteux… »

Madame Patricia Camus-Denais a bénéficié de Bliss à de nombreuses reprises lors de ponctions lombaires et a accepté de témoigner pour nous.

Témoignage Patricia Camus
Témoignage Patricia Camus-Denais
  • Bonjour Madame, pourriez-vous nous rappeler votre nom, votre prénom et votre âge ?

Bonjour, oui, je suis Patricia Camus-Denais, j’ai 52 ans.

  • Quel geste avez-vous subi avec Bliss ?

J’ai eu des ponctions lombaires…

  • Vous en avez eu plusieurs ?

Oh oui, j’en ai eu au moins 12 avec Bliss.

  • Avez-vous eu recours à d’autres méthodes pour vous détendre ?

Alors j’en ai eu certaines avec du gaz hilarant quand Bliss n’était pas disponible.

  • Avez-vous senti une différence entre les deux solutions, avez-vous eu une préférence ?

Ecoutez, personnellement, j’ai préféré Bliss parce que déjà, ce n’est pas médicamenteux et c’était le plus important pour moi. Je n’ai pas eu de problème particulier avec le gaz, mais c’est quand même un médicament et j’en prends assez comme ça donc je trouve que Bliss, c’est très bien.

  • Oui, c’est vrai… le casque vous-a-t-il gêné, l’avez-vous trouvé lourd ?

Si vous voulez, quand vous attendez longtemps le médecin, c’est vrai qu’il pèse un peu sur la tête, mais si on le met juste avant, ça marche bien ! Quand il est mis 5 minutes avant et pendant la ponction, c’est nickel.

  • Pouvez-vous affirmer vous être sentie plus détendue pendant la procédure une fois que vous avez mis le masque ?

Et bien déjà, quand on a confiance en notre médecin, je pense que ça aide… moi j’avais demandé qu’on me prévienne quand on me piquait, parce que même avec Bliss, on sait qu’on va nous faire un acte et je ne voulais pas être surprise, mais c’est sûr que pendant la ponction, Bliss est très bien : quand l’application est mise en place, on se relâche un petit peu. Et ça s’est très très bien passé, impeccable !

  • Super ! Vous m’avez dit avoir eu 12 ponctions avec Bliss, vous ne vous en lassiez pas ?

Puisque je voulais avoir Bliss plutôt que le gaz, je n’avais pas vraiment le choix : il n’y avait que deux univers, et j’avais une préférence pour la prairie donc je préférais revoir la prairie une fois par semaine que de prendre un médicament !

  • D’accord… le conseilleriez-vous à d’autres patients également ?

Ah moi personnellement, oui !
Parce que je le répète, c’est non-médicamenteux. Je pense que les personnes qui ont des cancers et d’autres choses comme ça prennent tellement de médicaments que rien que le fait de ne pas avoir à en prendre encore un pour faire un acte, c’est bien quand même…

  • Merci beaucoup, est-ce que vous avez des retours particuliers à nous faire ?

Honnêtement, il est arrivé que Bliss ne soit pas disponible alors je prenais le gaz mais autrement, l’application me convenait bien, très très bien !

1 commentaire sur “Témoignage : « j’ai préféré Bliss, déjà, parce que c’est non-médicamenteux… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *